Sciences

Sous la direction de Dr Malte Albrecht

Mise en action de nouveaux champs thématiques (expériences) dans deux villes au moins de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Étude dans toute la Rhénanie-du-Nord-Westphalie pour l’appréciation de la problématique. Minimum 600 personnes.

 

Le site de VR-DIP mettra à disposition une base de données exhaustive pour l’évaluation empirique. Nous augmentons de la sorte le potentiel d’évaluation du projet avec une contribution moindre du personnel.

Le projet pilote est influencé principalement par l’idée directrice « On apprend comme on se sent ». Pour démontrer les effets des émotions sur l’apprentissage et donc la justesse de cette idée directrice, les résultats issus de la recherche (pédagogique) en psychologie seront présentés ci-dessous.

Ainsi, D’Mello et Graesser ont découvert en 2012 que les émotions négatives désactivantes telles que l’ennui et le désespoir mènent à une motivation intrinsèque atténuée et qu’ils favorisent l’évitement des situations de performance. Les émotions négatives activantes telles que la honte, la colère et la peur ont elles des effets complexes sur l’apprentissage qui peuvent être en partie favorables à l’apprentissage. Les émotions de la colère et de la honte entraînent un risque accru que le sujet se laisse déconcentrer. La peur, par contre, peut augmenter la motivation et favoriser l’apprentissage dans une certaine mesure. (Pekrun, 2006). Les transitions sont fluides. Une peur trop restreinte face aux examens à venir peut faire qu’on sous-estime les exigences du devoir et qu’on ne se prépare pas suffisamment. Un niveau élevé de peur peut au contraire avoir pour effet que la confrontation avec la performance est évitée. On peut considérer par contre un niveau modéré de peur comme favorisant la performance.

Les émotions positives peuvent elles aussi jouer un rôle encourageant ou inhibant sur l’apprentissage. Ainsi, les émotions positives désactivantes telles que la détente et le soulagement peuvent entraîner le sentiment qu’il n’est pas nécessaire d’intensifier les efforts d’apprentissage puisque tout se déroule comme prévu. Les émotions positives activantes, par contre, entraînent une augmentation de la motivation intrinsèque et ont ainsi un effet positif sur l’apprentissage. En outre, elles sont rattachées à la créativité et à une meilleure capacité à résoudre les problèmes (Pekrun, Goetz, Titz & Perry, 2002). Dans la recherche, on constate dans l’ensemble que les émotions positives activantes ont une influence positive sur l’apprentissage et qu’elles devraient pour cette raison être déclenchée dans le cadre de l’environnement pédagogique.

Objectif et problématique

La question sur laquelle le projet porte est : « L’utilisation de lunettes VR dans le cadre de l’apprentissage peut-elle accroître le bien-être des migrants et ainsi augmenter leur motivation d’apprentissage de la langue et d’intégration ?

Les objectifs visés sont l’élargissement et l’amélioration de la politique d’intégration des réfugiés dans la ville de Cologne, l’apprentissage ludique de la langue allemande par le biais d’expériences cognitives et sociales et l’expérience de situations langagières et environnementales dans des visualisations virtuelles et pédagogiques. Grâce à la rencontre de la langue, de la culture et des habitudes de la ville de Cologne dans un environnement pédagogique clos, sûr et protégé, il s’agit de réduire un blocage et de faciliter ainsi l’intégration et l’attachement à l’Allemagne. L’idée est d’apporter un apprentissage à 360°. Cela signifie que le but n’est pas uniquement de transmettre du vocabulaire ou des connaissances, mais que l’apprentissage est inclus dans des scènes réelles reconstituées dans lesquels les élèves découvrent la culture allemande, ses valeurs et sa langue de manière ludique et dans un environnement pédagogique sûr. Parmi les possibilités de VR, le caractère de gaming est censé accroître l’intérêt pour la culture et la langue allemande ainsi que l’envie de s’intégrer.

Fermer le menu